Carmel de Nevers

carmel de nevers

L’histoire de notre monastère

L’Ordre du Carmel plonge ses racines sur le Mont Carmel, en Palestine, dans la tradition d’Elie, le prophète, où des croisés venus d’Europe, s’installent au XIIIe, pour vivre une vie érémitique et contemplative. La situation politique en Terre Sainte, contraindra les ermites du Mont Carmel à émigrer en Europe en 1238. Au XVIe siècle, Thérèse de Jésus, carmélite à Avila en Espagne, fonde, au service de l’Eglise de son temps, déchirée par les guerres de religion, « les petits colombiers de la Vierge » tels « des forteresses » de la prière, monastères réformés vivant sous la Règle primitive de l’Ordre. Dès 1604, six carmélites espagnoles ayant connu Thérèse d’Avila, se sont rendues en France à la demande de quelques personnes illustres : Mme Acarie, François de Sales et Cardinal de Bérulle, pour y fonder un premier monastère thérésien à Paris. De là, les fondations se succèdent.

Le Carmel de Nevers fut fondé le 8 décembre 1619 par des carmélites venues de Paris, Amiens et Orléans grâce aux largesses d’une bienfaitrice qui donna la maison. Plus tard, par suite des libéralités des princesses Catherine et Marie de Gonzague, elles s’établirent sur un vaste terrain près de l’église St-Trohé qu’elles occupèrent jusqu’à la révolution. Expulsées, elles vécurent dispersées jusqu’en 1820 où elles achetèrent l’ancien couvent des carmes et reformèrent une communauté. C’est de cette dernière communauté que nous sommes issues…

Le monastère aujourd’hui

Aujourd’hui, nous sommes 13 moniales, de 34 à 92 ans, heureuses d’être simplement une présence humble et cachée, au cœur d’un diocèse, affronté à de lourds défis, tant spirituels et pastoraux qu’économiques et humains. Notre vie quotidienne équilibre, dans la solitude et la communion fraternelle, oraison et travail.
La prière continuelle est notre premier combat et les travaux de nos mains, sont louange envers le Créateur pour la vie du monde… Pas de travail qui mobilise l’ensemble de la communauté, mais des activités diverses : reliure, iconographie, couture, imagerie au pochoir, restauration et confection d’Enfants Jésus en cire selon une ancienne tradition d’un de nos carmels.

Quelques particularités de notre monastère

Notre monastère, situé au cœur d’un quartier résidentiel, en périphérie de Nevers, est, avec la Visitation toute proche, la seule présence contemplative du diocèse. Diocèse qui voit, année après année, disparaître les communautés apostoliques tant féminines que masculines. Notre vie de prière manifeste donc humblement la Présence de Dieu au cœur de notre monde et essaie de témoigner de son amour pour chaque homme. Venues d’horizons divers (6 carmels d’origine) c’est au quotidien que nous construisons notre unité fraternelle dans la diversité de nos origines, de nos formations et de nos talents.
Et n’oublions pas que Ste Bernadette Soubirous, repose à Nevers, dans le couvent de St-Gildard où elle a vécu les treize dernières années de sa vie. Elle n’est pas au Carmel, bien entendu, mais, elle est néanmoins bien présente pour le diocèse.

A propos

sdm_0012_ordre-benedictine

  • Fédération : France Nord
  • Diocèse : Nevers
  • Province ecclésiastique : Dijon

Contacter notre monastère

Carmel de Nevers
35, rue des Montapins 58 000 NEVERS