Léonie Martin, une voie à suivre sur le chemin de la sainteté

En Juin 2023 elle aurait eu 160 ans !...

Léonie Martin

(Photo : communauté de la visitation de Caen)

Le lecteur y suit de près son itinéraire : ses trois essais infructueux pour entrer à la Visitation, nécessaires à sa nature volontaire, entêtée qu’elle garde malgré tout, mais  terrain d’ une persévérance toute surnaturelle : « Petit à petit, on y parvient tout de même avec la grâce du Bon Dieu » ; ses premiers pas dans la vie religieuse, ses relations avec ses supérieures, ses difficultés, souffrances physiques, ses échecs ou victoires dans l’acceptation d’elle-même, « vu mes incapacités… je ne sais rien tirer de mes dix doigts… Ces petits riens qui sont mon humble moisson ». Tout cela, traversé au jour le jour et « rien que pour aujourd’hui », malgré « les vents contraires qui ont entravé son voyage » (cf. L. de Mr Guérin).

Léonie sut harmoniser la « petite voie » de Thérèse et la spiritualité de François de Sales qu’elle avait choisie en entrant à la Visitation de Caen, « ma chère Visitation où je suis si heureuse malgré les épines qui parfois me déchirent le cœur » (L. en 1887). Aussi, elle est riche de cette pauvreté évangélique à qui le Christ promet le royaume, « au ciel, j’arriverai les mains vides » (juillet 1896).

Léonie MartinLéonie Martin, une voie à suivre
sur le chemin de la sainteté.
En Juin 2023 elle aurait eu 160 ans !…

Pour fêter la grande sœur de « petite Thérèse », les Éditions du Carmel nous proposent un éventail de lectures : Trois récents ouvrages sous son nom : Sa correspondance, une retraite avec elle, le Rosaire en sa compagnie.

Léonie Martin

Notre époque troublée et malmenée a besoin de témoins qui, à travers les turbulences de leur propre existence indiquent un chemin de traverse tout simple et accessible à tous. Un chemin bien concret et réaliste : « Allons à terre puisque la haute mer nous fait tourner la tête » (St François de Sales) : c’est ainsi que Léonie connaît aujourd’hui un regain d’intérêt et de confiance. Beaucoup se tournent vers elle. Et son chemin de pauvreté accueillie, dans un quotidien transfiguré, attire. Qui n’en sent le besoin?

Elle a tous les visages cette Léonie selon le regard qu’on lui porte :
« Pauvre Léonie »,
« Sacrée Léonie, cancre sur le banc des saints »,
« Léonie ou la faiblesse transfigurée »…

Mais son vrai visage se révèle dans ses lettres à ses sœurs, sa famille, quelques amis.

En ouvrant pour elle la voie de canonisation, l’Église propose à tous cette voie qui fut celle de Léonie.

Avec l’aimable autorisation des Éditions du Carmel

Page monastère de la visitation de Caen
3, rue de l’Abbatiale 14000 Caen
tél. : 02 31 86 19 40 – monasterevisitation.caen@laposte.net
site de la visitation de Caen

Léonie Martin

Dans nos communautés