Monastère des Clarisses à Alençon

Monastère des Clarisses à Alençon

Localiser

L’histoire de notre monastère

Fondé par la bienheureuse Marguerite de Lorraine, duchesse d’Alençon, le Monastère des Clarisses à Alençon accueille les treize premières sœurs en 1501. Malmenée par les huguenots, au XVIIe siècle, la communauté dût se réfugier quelques temps au Monastère des Clarisses d’Argentan. Lors de la Révolution, le monastère, proche du château des Ducs d’Alençon est pillé et transformé en prison. Certaines sœurs rejoignent leur famille tandis que les autres se regroupent clandestinement dans une maison proche de l’Église Notre-Dame pour, pensent-elles, “finir leurs jours ensemble”. En 1819, grâce au soutien d’un ancien prêtre réfractaire de la Mayenne, la communauté après avoir accueillie 5 nouvelles jeunes, peut acheter un nouveau monastère (le monastère actuel). Elles seront 76 sœurs en 1875.

La séparation de l’Église et de l’État au début du XXe siècle, vaudra également quelques péripéties aux Clarisses d’Alençon : porte forcée, inventaire, mise en vente du Monastère racheté par les Alençonnais outrés de l’attitude de l’État à l’égard des sœurs.

Le monastère aujourd’hui

Bénéficiant toujours de la bienveillance et de l’amitié des habitants d’Alençon, notre petite communauté poursuit aujourd’hui, sa mission d’écoute et de prière à l’école de Saint François et Sainte Claire d’Assise.

Quelques particularités de notre monastère

Située à quelques centaines de mètres de la Maison de la Famille Martin (Saints Louis et Zélie, parents de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus), notre chapelle – où ils venaient souvent prier – est ouverte au public dans la journée. Il est possible de suivre nos offices en direct sur internet grâce à la chaîne Youtube du monastère.

A propos

Monastère des Clarisses à Alençon

  • Fédération : St Damien
  • Diocèse: Séez
  • Province ecclésiastique: Rouen

Contacter notre monastère

Monastère des clarisses
7 rue de la demi-lune
61 000 ALENCON