A la ferme du Bec-Hellouin entre abbaye et monastère

Session sur l’écologie et la permaculture - du 16 au 19 février 2017

A la ferme du Bec-Hellouin entre abbaye et monastère

picot BénédictinesÀ la ferme du Bec-Hellouin, proche de l’abbaye bénédictine et du monastère,
dans l’esprit de « Laudato si’ » (pape François), une quarantaine de moines et moniales
se sont rencontrés du 16 au 19 février pour une session sur l’écologie et la permaculture.

A la ferme du Bec-Hellouin entre abbaye et monastèreAnimés par le désir d’un comportement plus écologique, plus respectueux de la Création, ils veulent appréhender autrement terre, sols, environnement, agriculture, biodiversité, artisanat naturel… non d’abord pour un meilleur rendement économique mais pour une communion plus vraie à la création, démarche spirituelle qui suppose une conversion du regard et des modes d’agir. À travers la Création rejoindre le créateur qui, « rien que par son visage, l’a revêtue de beauté ».A la ferme du Bec-Hellouin entre abbaye et monastère

La vie monastique, héritière d’une longue tradition de communion à la nature dès ses débuts, est familière de cette louange de la création.
Des communautés monastiques féminines jointes aux frères bénédictins, cisterciens… ont pu réfléchir à ces questions autour de l’économiste Elena Lasida : Rencontre riche et véritable cantique des créatures que ne démentirait pas le petit pauvre d’Assise.

Églises & écologies

L'Eglise et la vie monastique